Imformations utiles sur l’élévage


Etant donné la rareté des Krüper, il est parfois nécessaire de les croiser avec des autres races pour éviter qu’il y ait de la consanguinité. Dans ce cas, l’éléveur doit être vigilant afin de ne pas trop modifier la race (par exemple avec des races asiatiques)
Pour les croisements avec des autres races, le choix doit impérativement se faire avec des races européennes qui sont en relation avec des Krüper. Les poules des couleurs coucou, noir et “gedobbelt” peuvent être croisées avec des individus de la même couleur des races “Bergischer Schlotterkamm“, “Rheinländer”, “Deutscher Sperber” et “Minorka”. La documentation à l’aide d’un régistre d’élèvage est essentiel.
L’élèvage des Krüper n’est pas plus compliqué que celui d’une autre race. Pour éviter l’effet du facteur létal qui ne se développe que dans le cas oú deux animaux de courtes pattes sont croisés, l’éléveur doit toujours choisir un coq à pattes courtes et des poules à pattes longues ou l’inverse. Les résultats de l’éclosion vont alors être à 50 % pattes courtes et 50% jambes longues.
Cela nécessite un plus grand effort de la part de l’éleveur, mais le résultat en vaut la peine. C’est effectivement un grand plaisir de voir les deux types de poules cohabiter dans leur enclos.
La conclusion est la suivante: il n’est pas compliqué d’élever, ni d’entretenir la poule de la race Krüper. Il s’agit d’une race partiqulièrement typée qu’on ne voit pas partout.